Les Gorges du Tarn font partie des sites naturels les plus visités de France : en barque, en canoë, à pied en surplomb, ou en fond de vallées… Profondes de 300 à 500 mètres sur toute leur longueur, les gorges du Tarn sont indissociables des Causses Méjean et Sauveterre, en forme de steppes calcaire. Cette zone d’une grande richesse naturelle est classée réserve mondiale de biosphère depuis 1985.

Située au nord de la plaine languedocienne, la région des Causses et des Gorges du Tarn forme un ensemble géologique relativement élevé qui, il y a 170 millions d’années était encore sous le niveau de la mer. D’où la roche sédimentaire qui le compose : le calcaire sensible à l’érosion et en particulier, celle de l’eau.

Le Tarn, la Jonte et la Dourbie y ont ainsi creusé d’étroites vallées accidentées pour séparer du Nord au Sud, quatre grands causses : le Sauveterre, le Méjean, le Causse Noir et le Larzac.

Grâce au travail de l’eau et du temps, on passe ici brusquement, du paysage vallonné et ouvert des plateaux à celui, beaucoup plus vertigineux et fermé des Gorges. Les grandes tours calcaires en corniche, sont autant de forteresses pour une faune très diversifiée.

La région des Gorges du Tarn et des Causses bénéficie et subit différentes influences climatiques : océanique, méditerranéenne et continentale. Le climat et la diversité des milieux font de l’ensemble des Gorges et Causses, un terrain de découverte privilégié, ou contraste et diversité sont les maîtres mots.

CC BY-NC-ND Bruno Monginoux www.photo-paysage.com www.landscape-photo.net
CC BY-NC-ND Bruno Monginoux
www.photo-paysage.com
www.landscape-photo.net